VIRVOLT RECOMPENSE A L’EASY MOBILITY CHALLENGE PAR SEAT ET CANAL+

  • VIRVOLT, la startup qui transforme les vélos des particuliers en vélos électriques
  • 5 projets finalistes se sont affrontés lors de l’épreuve du grand oral animée par David Abiker et devant un jury d’experts
  • Une finale 100% digitale, retransmise en live sur les réseaux sociaux de DETOURS, média de la mobilité de demain crée et co-édité par SEAT et CANAL+

 

Hier soir, à l’occasion de la journée mondiale du climat, s’est tenue la finale du concours de l’Easy Mobility Challenge. Les 5 finalistes ont présenté leur projet lors de l’épreuve du grand oral dans les studios de CANAL+.

L’Easy Mobility Challenge est un concours qui récompense la startup mobilité la plus innovante de l’année, en mettant un accent particulier sur la dimension durable et responsable. Elle est organisée par DETOURS, la plateforme commune de mobilité de SEAT et CANAL+.*

Après comptabilisation des votes du public et de ceux du jury, c’est la startup VIRVOLT qui a remporté cette 4ème édition de l’Easy Mobility Challenge. La vidéo de la finale est disponible sur les réseaux sociaux de DETOURS Facebook et LinkedIn.

VIRVOLT, la startup qui électrifie votre vélo

VIRVOLT est une startup qui donne une nouvelle vie aux vélos en les électrifiant. Le projet a été présenté par Jérôme Gaymard, l’un des fondateurs.

 

Pouvez-vous nous décrire VIRVOLT en quelques mots ?

« VIRVOLT est née d’un double postulat. Le premier, très simple, est que nous avons tous dans nos caves des vélos que nous n’utilisons plus. On estime leur nombre à 60 millions. Le second, est qu’aujourd’hui il n’existe pas de solution pour recycler les batteries des vélos et trottinettes électriques qui circulent sur le marché. Quand une batterie ne fonctionne plus, la seule solution est de la jeter puis d’en acheter une neuve.

C’est donc sur ces deux points que nous intervenons. Nous avons développé une technologie qui nous permet d’électrifier n’importe quel vélo. Le client dépose son vélo dans l’un de nos ateliers. Nous le transformons en un vélo électrique en lui ajoutant une batterie et un moteur, le tout en 72 heures. Nous intervenons également sur les anciennes batteries en les remettant en état. Nous avons déjà électrifié plus de 600 vélos et reconditionné plus de 200 batteries ».

Comment VIRVOLT œuvre t’elle pour la mobilité durable ?

« Dans un premier temps, en tirant profit des vélos dont nous disposons et en les électrifiant. Dans le contexte écologique actuel, nous devons changer nos modes de consommation. Et cela passe par le recyclage. Chez VIRVOLT nous offrons aux possesseurs de vélos une solution alternative à l’achat d’un vélo neuf. Et forcément, nous œuvrons pour la mobilité de demain grâce au recyclage puis au reconditionnement des batteries électriques. Nous cherchons à proposer des mobilités moins polluantes et à rendre durable la mobilité douce actuelle. Je précise aussi que toutes ces opérations sont réalisées en France »

Comment voyez-vous la suite ?

« A terme, on ambitionne de développer un kit pour électrifier des véhicules thermiques à 2 roues comme par exemple des scooters, des mobylettes… L’objectif est de créer une filière du réemploi des batteries ».

Pour consulter le site Virvolt, cliquez ici.

 *Les détails du concours sont disponibles dans le Communiqué de Presse : « L’édition 2020 du concours Easy Mobility Challenge est lancée ».